Le pouvoir du texte dans la tradition et la culture musulmane par Mohsen Ismael


 

L’AIB a l’immense plaisir de recevoir pour la première fois Monsieur Ismail MOHSEN pour un séminaire intitulé  » le pouvoir du texte dans la tradition et la culture musulmane » , le samedi 21 octobre 2017. (14:30-19:30) PAF: 15 euro
Info: 0483391777-info@aibxl.be
Descriptif:

Le pouvoir du texte dans la pensée et la pratique musulmanes.

L’objet de cette intervention est de s’interroger sur le pouvoir qu’exerce la production intellectuelle du passé qui continue à s’imposer en faisant écran, dans la plupart des cas, au texte coranique. Notre investigation s’articule autour de trois axes :
Le premier axe porte sur le tafsîr qui a connu plusieurs tendances dans le passé mais qui s’est réduit à une lecture littéraliste et sectaire. Le deuxième axe porte sur le pouvoir du hadith qui s’appuie en premier chef sur l’autorité de la chaine des rapporteurs plus que le contenu du texte lui-même. Nous démontrerons comment plusieurs branches du savoir musulman sont devenu prisonnier du pouvoir de e texte voire celui des propos attribués aux compagnons du Prophète. Dans un troisième temps, nous nous attarderons sur la démonstration du pouvoir du fiqh s’étend de la codification du comportement individuel à la hiérarchisation des composantes de la société et au cadrage de l’organisation administrative et politique.
Cela nous amènera, en conclusion, à examiner le poids de l’autorité du patrimoine religieux qui ne cesse, jusqu’à nos jours, d’imposer ses schèmes sur la pensée et la pratique musulmanes car elle s’est toujours présentée comme la source ultime du savoir et le critère de ce qui est « bon à croire ».